Liftings des seins (mastopexie)

Beaucoup de femmes souffrent de voir leur poitrine affaissée après une ou plusieurs grossesses, en vieillissant ou en maigrissant.

Lors d’un affaissement de la poitrine ou lors d’une implantation trop basse des mamelons, un lifting des seins peut être envisagé. Grâce à cela, le mamelon est replacé à la bonne hauteur.
Une petite cicatrice autour de l’aréole reste alors visible. Une trop grande aréole peut également être réduite et l’excès de peau en-dessous du mamelon est retiré. On décide parfois d’appliquer une nouvelle technique qui consiste à utiliser un morceau du muscle pectoral pour raffermir le sein. Le résultat est plus durable et prévient un nouvel affaissement de la poitrine.
Le volume des seins donne souvent l’impression d’être plus grand après l’intervention parce que la glande est ferme et à la bonne hauteur.

Différentes techniques peuvent être pratiquées en fonction de la gravité de l’affaissement :

Lifting par ultrasons
Si l’affaissement de la poitrine est minime et le volume satisfaisant, un lifting par ultrasons peut être envisagé. A l’aide d’une canule à ultrasons, on envoie de l’énergie sous la peau pour créer du nouveau tissu et rendre la poitrine plus ferme. Le grand avantage de cette technique est l’absence de cicatrice sur le sein.
Mini lifting des seins
Si les mamelons se situent juste un peu trop bas (mesure de la fossette entre les clavicules jusqu’au mamelon : 22 à 25cm), un mini-lifting peut être effectué. Cette intervention peut se faire sous anesthésie locale. Seule une cicatrice autour de l’aréole reste visible. La patiente conserve toutes les sensations dans les mamelons et l’allaitement reste possible également. L’application d’une nouvelle technique avec un fil de suture permanent et très souple limite fortement la formation de plis et l’élargissement de la cicatrice. A l’aide de cette nouvelle technique, on évite ainsi les vilaines cicatrices, comme c’était souvent le cas dans le passé.
Lifting des seins (traditionnel)
Lors d’un affaissement évident, le lifting par ultrasons ou le mini-lifting ne suffisent pas. Si les mamelons sont positionnés en-dessous du pli de la poitrine ou si la distance entre le mamelon et la clavicule est supérieure à 24cm, seul un lifting complet des seins donnera un beau résultat. Le mamelon est alors déplacé vers le haut, ce qui laisse une cicatrice autour de l’aréole. L’excès de peau en-dessous du sein est également retiré et laisse une cicatrice verticale sous l’aréole. Le tissu mammaire est lui-même replié pour un résultat ferme et lifté.
Beaucoup de gens pensent que le mamelon est retiré et remis en place par la suite. Ce n’est absolument pas le cas. Le mamelon reste fixé à la glande mammaire, aux vaisseaux sanguins et aux nerfs. Seule la peau autour de l’aréole est retirée et le mamelon est ainsi déplacé. Après un lifting des seins, l’allaitement est la plupart du temps toujours possible et les nerfs et les dispositifs sanguins restent intacts.

 

AVANT APRES
 
Lifting des seins avec le muscle pectoral (Graf lift)
Si le volume des seins est suffisant et que seul un effet lifté est recherché, le chirurgien peut pratiquer une technique de lifting qui consiste à utiliser le muscle grand pectoral afin qu’il serve de « soutien-gorge interne ». La glande mammaire reste alors positionnée haute et de manière solide, ce qui prolonge l’effet du lifting dans le temps.

Combinaison lifting / augmentation mammaire

En remplissant la poitrine, un léger effet liftant peut être obtenu. Toutefois, le mamelon peut souvent adopter une position trop basse. Une combinaison du lifting de seins et d’une augmentation mammaire est alors nécessaire.

 

En pratique :

Douleur : Un lifting des seins est habituellement moins douloureux qu’une augmentation mammaire. La gêne occasionnée est donc limitée à quelques jours.
Convalescence : Vu les gênes postopératoires limitées, les activités légères et le travail de bureau peuvent être généralement repris assez vite. Le sport et les activités plus lourdes ne pourront l’être qu’après 4 semaines. La reprise de la natation et du sauna pourra s’effectuer au bout de six semaines.
Risques : Les risques sont comparables à d’autres interventions chirurgicales (infections, mauvaise cicatrisation, mauvaise résorption des sutures sous-cutanées).
Soins postopératoires : Après un lifting des seins, un pansement stérile est mis en place et doit être remplacé tous les deux jours. Ceci peut s’effectuer par une infirmière à domicile. Après deux semaines, le pansement peut être retiré et une crème cicatrisante peut être utilisée. Un soutien- gorge de sport doit être porté jour et nuit pendant 4 semaines.

Prix


Mini lifting des seins (anesthésie locale) 2.300€
Lifting des seins avec renforcement musculaire A partir de 4.000€
Lifting des seins avec prothèses A partir de 5.000€

Partners Mediclinic