Cancers de la peau

Nous sommes aujourd’hui de plus en plus fréquemment confrontés au cancer de la peau, que ce soit au travers des médias ou dans notre entourage. Nous distinguons 3 grands types de cancers de la peau.

Mélanomes

Le nombre de Belges atteints de mélanomes augmente chaque année. Le mélanome est une forme très agressive de cancer qui provient des mélanocytes (les cellules de la peau qui produisent la mélanine). Le mélanome ressemble souvent à une tâche sombre, irrégulière de par sa couleur et sa délimitation. Les critères ABCDE sont souvent utilisés pour le définir :
 

  • Asymétrie
  • Bords irréguliers
  • Couleur irrégulière
  • Diamètre important
  • Evolutif (la tâche grandit soudainement, provoquant des démangeaisons ou des saignements)

 
Si vous avez des tâches de pigmentation, la peau claire ou si un membre de votre famille a déjà été atteint d’un cancer de la peau, rendez-vous chaque année chez le dermatologue pour un contrôle. Notre dermatologue dédie une partie de ses consultations au contrôle des tâches de pigmentation qui sont soumises à un double contrôle. Le diagnostic clinique est contrôlé au dermatoscope, un appareil qui permet d’observer la pigmentation de manière détaillée.

Carcinomes basocellulaires

Le carcinome basocellulaire est le cancer de la peau le plus fréquent. Il survient la plupart du temps sur des zones souvent exposées au soleil, comme le visage et chez des personnes d’âge moyen ou plus âgées.

Ce type de cancer de la peau n’entraîne que rarement des métastases. Les expositions au soleil répétées pendant plusieurs années favorisent l’apparition d’un carcinome basocellulaire. Les personnes de peau blanche surtout celles qui habitent proche de l’équateur sont plus sujettes que les personnes vivant dans des zones tempérées.
Les personnes ayant la peau blanche sont un public plus à risque que les personnes d’origine africaine ou asiatique dont la peau est plus pigmentée. Le pigment protège la peau des rayons du soleil, c’est pourquoi les personnes avec la peau peu pigmentée ont plus de chance d’être atteintes d’un cancer de la peau. Il s’agit de personne avec une peau de type 1 : cheveux blonds ou roux, peau claire qui ne bronze pas facilement avec des taches de rousseur, présence de taches de rousseur partout sur le corps.

95% des personnes atteintes d’un carcinome basocellulaire guérit. Au plus tôt la maladie est diagnostiquée, au plus facile et efficace sera le traitement. Si vous observez une tache suspecte sur votre corps qui pourrait être une tumeur, il est important de consulter rapidement un médecin.

Plusieurs traitements sont possibles. La méthode la plus efficace consiste à exciser la tache sous anesthésie locale. Les lésions peuvent également être traitées par photothérapie dynamique après avoir appliqué une crème.

Carcinomes spinocellulaires

Le carcinome spinocellulaire est une des formes de cancer de la peau. Il s’agit d’une tumeur maligne située dans les cellules de l’épiderme. Elle peut être limitée à la peau, mais peut également infiltrer le derme profond et s’étendre vers d’autres organes, entraînant ainsi des métastases.

Les carcinomes spinocellulaires peuvent en théorie apparaître partout sur le corps, également dans les muqueuses buccales, même si on les retrouve le plus souvent sur des zones du corps exposées au soleil comme le visage, le cou, le crâne dépourvu de cheveux, les mains, les bras, les épaules et le dos. Les pavillons des oreilles et la lèvre inférieure sont également des endroits à surveiller. Les carcinomes spinocellulaires représentent la forme de cancer de la peau la plus fréquente après les carcinomes basocellulaires. L’apparition de cette tumeur est fortement liée aux expositions aux rayons ultraviolets (soleil ou banc solaire). Elles apparaissent parfois aussi sous forme de complication après des ulcères tenaces ou des infections des os.  Elles peuvent également se développer sur d’anciennes cicatrices de brûlures.

L’excision de la tumeur (par voie chirurgicale) est le traitement le plus souvent conseillé et appliqué. Il s’agit d’une intervention assez légère sous anesthésie locale. Tout comme les autres formes de cancer de la peau, le carcinome spinocellulaire détruit également les tissus périphériques. L’absence de traitement peut donc provoquer la destruction de nombreux tissus, parfois même de parties entières du nez, de l’oreille, etc. Il est donc crucial de traiter ce type de tumeur le plus tôt possible.

Partners Mediclinic